AG LIÈGE · 1 · 24/01/20

Compte rendu de la 1ière assemblée générale de La santé en lutte Liège, 24 janvier 2020

1. Accueil et présentation

explication de l’ordre du jour et aspects pratiques.

2. Présentation brève de La santé en lutte à Bruxelles

3. Projection des documentaires de Zin TV

Grève du nettoyage au CHU Brugmann : https://zintv.org/Greve-du-nettoyage-au-CHU-Brugmann– Hôpital en pleurs, santé en lutte : https://www.zintv.org/Hopital-en-pleurs-Sante-en-lutte

4. Débat, réactions, échanges 

Tour de présentation:
Gilets jaunes de Liège, infis (hôpital, MR, MMéd), A-S, ergothérapeute, citoyens, formatrice en S.I., …

Echos, problèmes et ressentis des soignants par rapport à leur emploi :

  • politique du résultat,
  • surcharge travail,
  • robotisation du travail,
  • manque de moyens,
  • impossibilité d’être qualitatif,
  • peur de l’erreur,
  • sentiment de culpabilité,
  • stress d’avoir oublié qqch,
  • « pressé comme citrons »,
  • invivable sur long terme,
  • manques de lits,
  • recherche médicale privilégiée et pas l’humain,
  • politique de rationalisation  des échanges
  • sous-traitance : perte de la qualité et du COLLECTIF : concurrence au sein du même service !

Impact : (témoignages citoyens et soignants)

  • dégradations des soins,
  • fautes professionnelles généralisées,
  • dégradation du niveau d’accueil des patients,

Au sujet des études infirmières :

  • différence entre les stages et la réalité,
  • nombre d’inscription en baisse depuis le passage à 4 ans d’études,
  • manque d’encadrement stage (car trop travail pour l’équipe et impossibilité d’encadrer les stagiaires),

Droit des femmes enceintes :

Témoignage : enceinte mais non écartée, relocalisation, proposition de poste « adapté », qui consiste à combler les postes vacants. Véritable pression psychologique : accepter le changement de poste (par exemple en service de revalidation, donc toujours à risque pour la femme enceinte), ou proposition de se mettre sous certificat médical (donc perte salariale).

  • La santé en lutte concerne aussi directement les patients et tous les citoyens !

5. Principes de fonctionnement de La santé en lutte

Fonctionnement : interprofessionnel, démocratique,  intersyndical (syndiqués ou non).

Raison de la lutte : faire entendre nos revendications, via des actions : pression sur le gouvernement : actions de solidarité, actions symboliques.

Organisation manifestation nationale sur le sujet de la Santé : 29 mars

6. Motivations

Discussion :

→ La politique belge est directement lié aux directives EU : Difficulté de faire entendre les revendications car pression EU (marchandisation de la santé), y compris en matière de rentabilité et de pression managériale. (Pour rappel, la Santé en Lutte avait déjà organisé un meeting en octobre 19, avec des représentants du collectif Inter-urgences français, et un intervenant italien, pour témoigner des luttes respectives)

→ La direction des hôpitaux est non issue du monde médical – leur but : rationnaliser l’offre pour diminuer les frais.

→ Politique de réduction des cotisations patronales (tax shift) a amené une régression niveau sécurité sociale et soins de santé…

→ Santé = secteur non-marchand – mais en fait on se bat sur le marchand ! D’où, important de prendre le contrôle des chiffres, connaitre les informations du budget, la répartition de celui-ci.

→ En réponse à l’idée précédente : attention à comment on amène la problématique. On n’est pas des coûts ni des dépenses. « Les soins de santé sont-ils des coûts ou un investissement ? »

Nous produisons qqch de valeur qui mérite un investissement à la hauteur, pour que ça reste de valeur.

→ Les soignants doivent se réapproprier les moyens.

les politiques décident-ils d’investir / de récupérer de l’argent ?

→ Pénurie d’infirmier, mais malgré cela : actes A.S en plus, sans augmenter les barèmes !

→ Communication politique : excellence, hôpital du futur, co-partenariat patient-soignant…

→ Impossibilité de se faire entendre par les politique.

→ Attention de différencier la logique comptable/financière et la logique économique.

→ La santé c’est de l’humain = pas de la comptabilité, il faut donc demander de restaurer des logiques de valeur humaine, et non financière ! (Opinion publique favorable à LSL, lutte légitime)

Autres réflexions :

– Absence des médecins dans le débat, eux-mêmes comprimés dans leur profession… Cellule managériale, médecins n’ont pas leur mot à dire. Nouvelle génération de médecins éduqués de cette façon.

– Lors des études d’infirmière : pas d’objectif de résultat mais de moyen // réalité du travail : face-à-face avec le manque de moyens, pas possible d’assurer les objectifs.

– Réflexion éthique sur le travail nécessaire, les réunions d’équipe ne mènent pas à ces réflexions, pas de coordination.

– Hiérarchie pesante.

– Nécessité de remettre davantage en question la permissivité de la sous-traitance, le profit engendré par « l’hôtellerie hospitalière », créé à partir du budget initial destiné aux soins de santé.

– Santé de la population : seules les personnes aisées peuvent se permettre des soins de qualité ! Mais quand les patients, premiers concernés, le découvrent, ils n’ont pas le temps ni l’énergie pour se battre contre cette perte d’accès aux soin, car sont préoccupés par leur santé, ne peuvent dès lors pas se mobiliser.

(lien avec les revendications de LSL https://lasanteenlutte.org/nos-revendications/)

7. Perspectives

  • Suite à cette première AG de La santé en lutte Liège, une coordination se réunira dans les 3 prochaines semaines afin d’organiser la mobilisation sur Liège. Ceci dans la perspective de la manifestation du 29 mars 2020 et d’une 2ième AG sur Liège.
  • Un attention particulière sera donnée au fait de mobiliser les métiers plus précarisés par les attaques sur le secteur de la santé et de cibler le non-hospitalier (MR, domicile, milieu psychiatrique).
  • Enfin, le corps médical reste le bienvenu dans la lutte.

8. Agenda

– MARDI 28/01 : Manif pour la sécurité sociale – Bloc La santé en lutte

– VENDREDI 7/02 : 3ème Assemblée Générale de La santé en lutte de BXL
18h30 au Pianofabriek , rue du Fort 35, 1060 St-Gilles

– LUNDI 10/02 : La santé en lutte sera au Lundi Contre la Dette, à l’Aquilone, blvd Saucy 25, Liège. (organisé par le CADTM et Collecti.e.f 8 mars)

– DIMANCHE 8/3 
Bruxelles : Marche mondiale des femmes, 14h, place de la Monnaie
Liège : cyclo-parade féministe, 14h, place Tivoli
Appel à la grève des femmes le 9 mars.

– DIMANCHE 29/03 : Grande Manifestation de La santé en lutte, 13h, Porte de Hal à BXL