MÉTIER BRADÉ, PATIENTS EN DANGER

Monsieur Frank Vandenbroucke, ministre de la Santé, annonçait hier, vouloir une « main d’œuvre flexible » et « assouplir les règles » pour permettre aux personnes qui n’ont pas le diplôme requis pour faire des soins de « quand même pouvoir le faire ». Il s’agit bien de brader nos métiers !

La pénurie de soignant.e ne date pas d’hier et est le résultat d’années de mépris et de déconsidération dont la majorité des partis au pouvoir actuellement sont les responsables !… Full text

L’ETAT SAVAIT, IL N’A RIEN FAIT

MESSAGE AU GOUVERNEMENT

« La deuxième vague c’est votre impréparation! »
« Vous saviez, vous n’avez rien fait! »

Lors de la conférence du Comité de concertation de vendredi passé, notre premier ministre, Alexander De Croo, déclarait :
« Ce sont les mesures de la dernière chance ! »
Cette mise en garde nous a bien surpris… au point que nous nous demandons encore aujourd’hui de quelle « chance » ce gouvernement veut – il parler ?


De la malchance de ne pas avoir anticipé une deuxième vague prévue depuis des mois ?… Full text

La politique de la « surprise » permet la déresponsabilisation

« On savait pas » disent nos dirigeants !

« Emmanuel Macron, hier soir, à la télévision, a prononcé ces mots : « Une fois encore, il faut avoir beaucoup d’humilité, nous sommes tous, en Europe, surpris par l’évolution du virus. » Cette phrase a beaucoup… surpris. Car tant en France qu’en Belgique, nombreux sont les spécialistes qui ont alerté dès la fin du printemps ou l’été sur la haute probabilité d’une deuxième vague. Le politique a été surpris, les virologues, et infectiologues, pour la plupart, non. … Full text

LUTTONS ENSEMBLE

La santé en lutte contre la deuxième vague et la marchandisation de la santé !

C’est dans un secteur déjà en surcharge, en manque d’effectifs et sous-financé depuis des années, que nous devons, nous soignant·e·s, personnel de l’entretien, logistique, administratif et hôtelier, nous battre pour endiguer la deuxième vague. Alors, comme lors de la première vague, bien évidemment, nous, personnel de la santé, serons présents, dans la mesure de notre santé mentale et physique, pour donner notre maximum afin de soigner l’ensemble de la population.… Full text

GRÈVE SANITAIRE ET DROIT DE RETRAIT

Mettre en œuvre notre protection collective

Cela fait des années que nous, travailleurs et travailleuses de la santé, alertons sur le manque de moyens rendant notre mission difficile à réaliser, nos conditions de travail pénibles, et transformant les institutions de soin en lieux de violence institutionnelle.
La dégradation structurelle du système de santé publique nous a amené à vivre la catastrophe sanitaire que l’on a connu lors de la première vague de l’épidémie du coronavirus, dédoublée par des manquements coupables et une communication aberrante.… Full text

GESTION CALAMITEUSE ET DÉFIANCE SANITAIRE

Nous y revoilà. Une deuxième vague tant redoutée est là, les soins intensifs se remplissent, les hôpitaux sont débordés comme jamais, le personnel soignant est épuisé et tout semble se répéter comme il y a sept mois, en pire.

« Je me rappelle, il y a sept mois j’étais sur votre plateau, le soir où on a annoncé la fermeture de l’Horeca. Je n’ai jamais imaginé une seule fois que je me retrouverais au même endroit sept mois plus tard » Marius Gilbert, chercheur en épidémiologie, (Question en Prime, RTBF 16 octobre) (1)

échec collectif

Marius Gilbert, épidémiologiste, faisait vendredi passé un constat sur Question en Prime que nous partageons en partie.… Full text

SOIGNANT = CHAIR A CANON?

« Ça aurait été plus facile pour moi de pouvoir respecter la quarantaine. Mais en étant en contact avec les directions infirmières de différents hôpitaux, on sait qu’il n’y a pas le choix. On manque de personnel soignant. » (1)

« Positifs, des soignants continuent le travail » titre la RTBF (1)

Malgré leur contamination au Covid-19, beaucoup de soignant.es sont forcé.es de continuer à travailler. Cette situation comporte un risque sanitaire important pour la population et une mise en danger des travailleur.euses.… Full text

PLAINTE COLLECTIVE

On a compté les mort·e·s, à eux de rendre des comptes !

Vous êtes révolté.e.s par la manière dont la pandémie covid19 a été gérée, par l’absence de mesures préventives, par l’absence ou le manque de moyens de protection, de tests de dépistage, de directives claires, et leurs conséquences, par le sort réservé aux personnes en première ligne (soignant·e·s, travailleur·euse·s surexposé.e.s) et aux personnes les plus vulnérables ou précarisées (personnes âgées, sans-abri, sans papier, détenues) ?

Vous en avez souffert, vous avez des connaissances qui en ont pâti et souhaitez que les responsables aient à rendre compte de leurs manquements ?… Full text

FRANK ROBBEN IS WATCHING YOU !

La gestion autoritaire du traçage Covid-19.

Nous alertions déjà sur les dérives possible d’un tel programme. Le magazine Wilfried mag a enquêté.

« Le traçage du Covid-19 en Belgique est orchestré pratiquement par un seul homme, Frank Robben, qui a rédigé l’arrêté royal fixant les conditions du suivi des contacts des malades touchés par le coronavirus

Le fonctionnaire se trouve pourtant au cœur de multiples soupçons de conflits d’intérêts, écrit le magazine. Son mandat à l’Autorité de la protection des données (APD), lieu de contre-pouvoir, est en outre illégal. … Full text

VOS PROFITS, NOS MORTS

Retour sur le texte lu à notre action du 14 juin :
« Aujourd’hui nous tournons le dos aux politiques d’austérité, à Bruxelles, à Charleroi et à Liège.

La mise en place de ces rassemblements n’a pas été de tout repos. Nous avons dû faire face aux pressions des bourgmestres Close et Prévot qui, alors que l’ensemble de la société se déconfine, que le gouvernement nous incite à reprendre le travail et la consommation, nous imposent le silence via l’interdiction de manifester.… Full text